6 months in Asia (Juin 2011-Novembre 2011)

Après 2 ans en Australie a voyager,explorer et travailler dans ce pays continent,la fin du Working Holiday Visa arrivait a grand pas et du coup,après un bref échange avec ma compagne la décision était prise: direction Asie!
On savait ce continent très peu cher,donc dès le début la barre fut place assez haute:un road trip de 6 mois ou plus en fonction de nos envies et évidemment de l'argent!

C'est donc le 5 juin 2011 après être arrivé en Australie exactement 2 ans auparavant que nous nous envolons vers Singapour depuis la ville de Perth avec un aller simple en poche et sans nous douter des événements qui allait suivre (bons et mauvais).
Singapour est une ville qui aurait sa place dans des films futuristes du type Ghost in the Shell ou Star Wars...Tout y est démesuré,immense et brillant.

Pas un papier ne traîne par terre (A 500$ l'amende il vaut mieux éviter),les gens sont polis (certes un peu froids),mais l’atmosphère qui ressort de cette ville est résolument tourné vers l'avenir.C'est une ville qu'on aime ou qu'on déteste très vite!Personnellement j'adore! la pièce maîtresse de cette ville est sans doute Marina Bay qui se situe au centre de la ville,avec tout autour des buildings aussi dingues que grandioses.Le Marina Bay Sands est sans doute le plus extraordinaire...Imaginez 3 buildings cote à cote,avoisinant la taille de la Tour Eiffel,et surplombant le tout,une terrasse en forme de bateau avec une piscine a débordement la plus haute du monde...Le décor est planté! 
Nous restons quelques jours a Singapour avec la ferme intention de revenir a la fin de notre trip essayer de trouver du boulot dans cette ville.
Pour l'heure direction l’Indonésie, plus précisément l’île de Sumatra! Nous connaissions séparément Bali et Java et voulions découvrir un autre aspect de ce pays.Nous n'allons pas être déçus...
Sumatra ou l'enfer vert...Cette île,beaucoup moins touristique que ces voisines est aussi une des plus pauvres,le tsunami de 2004 a dévasté la partie nord de l’île et le centre,qui en 2011, 7 ans après la catastrophe a encore les stigmates de ce drame..routes défoncées,nid de poules ressemblant a des cratères,il nous faudra en moyenne 24 heures pour faire 100 km.
La jungle est omniprésente sur cette île,nous changeons 2 fois de bus au milieu de nulle part (les 2 ayant explosé leur moteur) et les gens nous conseillent de rester sur la route,des tigres ayant étés vu non loin...
A cote de ça,l’île a beaucoup a offrir,le lac Toba situé au nord avec une île au milieu,est sans aucun doute un paradis ou il fait bon se reposer pendant quelques temps.


 

Vers le centre,la ville de Bukittinggi a son charme,les environs sont grandioses.Les plages de Banda Aceh doivent aussi valoir le coup ainsi que les réserves d'orangs outans mais nous n'avons pas pu y aller a cause de la distance et surtout d'un accident de scooter qui aurait pu tourner au drame..
Le drame fut évité de justesse mais a nécessité des points de suture au niveau du genou pour ma part (et une bonne rééducation par la suite durant une semaine sur l’île du lac Toba) dans un hôpital de campagne et surtout un vol rapide vers Kuala Lumpur ou pendant une semaine j'ai du faire des allers-retours a l’hôpital de la ville ou le médecin en chef en me voyant le 1er jour arriver me dit,et je cite:bon ça n'a pas l'air infecté,vous n'aurez pas la gangrène...ah d'accord,merci!
Et croyez moi,une semaine a Kuala Lumpur c'est long...a part les Petronas Tower et les Bathus Caves a 30km de la,on a pas trouvé cette ville extraordinaire...
Après une semaine de va et vient,le médecin me demande ou allons nous par la suite,et nous répondons: Thaïlande!
L'eau de mer aidera a la cicatrisation,vous faites bien!
C'est donc avec le plus grand soulagement que nous traversons la frontière entre la Malaisie et la Thaïlande en bus pour aller passer notre PADI ( brevet de plongée sous marine) dans le golfe de Thaïlande a Ko Tao.
Si vous cherchez un endroit pas cher,Ko Tao is the place to be!300$US pour 5 jours avec dans certains cas,l’hôtel de fournit..a good deal! 

Le Honduras en Amérique centrale fournit aussi de très bons tarifs pour le PADI ou tout autre niveau (j'y est passe mon level 2 en 2016).
J'avais visité la Thaïlande en 2003 avec mes parents et le retour en 2011 avec ma compagne fut...brutale...Je n'ai pas reconnu le pays tout simplement...c'est devenu un gigantesque Disneyland a ciel ouvert, le tourisme de masse a tout englouti...La culture, le rapport avec les gens...tout.
Entre ceux qui veulent a tout prix monter sur le dos d’un éléphant (sans se soucier du bien être de l'animal) et les full moon party qui tournent a une orgie de drogue et d'alcool (sans parler de la pollution des plages),nous avons étés un peu déçus.
Certes ils restent de très beaux endroits encore préservés si on s’éloigne un peu des touristes.
Sukhotai et ses temples magnifiques (louer un vélo pour 1$ la journée, c’est très sympa), ou encore dans le nord, la ville de Chang Rai avec le fameux triangle d'or, ou les possibilités de treks sont énormes. A Bangkok, les rooftop (terrasses sur le toit)  permettent d'avoir une superbe vue sur la ville (de nuit surtout), et les nombreux marchés permettent d'avoir une autre idée de cette ville tentaculaire.

De même la plongée a Ko Tao fut sublime et nous ne regrettons pas notre séjour la bas ou sur l’île de Ko Pha Ngan ou nous avons passé quelques jours (a coté de Ko Tao se situe une minuscule île du nom de Nang Yuan Island, tout simplement magique, je vous la recommande.)
Nous sortons donc de Thaïlande après 1 mois dans le pays pour ensuite traverser la frontière avec le Laos (nous ferons la Birmanie en 2014,car a l’époque la junte militaire contrôlait encore le pays).
Et le Laos fut une agréable surprise, pays très grand (il nous faudra plus d'un mois pour découvrir le pays),une culture intacte, des gens très sympas, des villages perdus dans le nord du Laos (je pense notamment a Louang Namtha) des balades a vélo sublimes, bref un vrai coup de cœur! 

Le tourisme de masse commençait a arriver du coté de Vang Vieng mais il a été stoppé apparemment depuis peu avec l'interdiction du Tubing (bouée en caoutchouc que l'on utilisait pour dévaler des rivières/rapides a toute vitesse,le tout accompagné de pas mal de bières et autres alcools..).
Dans le sud du pays a coté de Champasak,la région était littéralement sous l'eau (on se déplaçait en tracteur) mais les habitants étaient souriant et relativisés sur beaucoup de choses.
La traversée du Mekong,le plateau des Bolovens et les 4000 îles resteront de très bons moments dans ce magnifique pays.

Après ça, direction le Cambodge ou évidemment  les temples d'Angkor étaient une étape obligée.
Je recommande le Pass de 3 jours pour vraiment apprécier ce site qui s’étend sur 400 km2!
Des temples les plus connus (Angkor Vat) a ceux moins connus (et surtout avec moins de monde),cette merveille du monde peut se visiter sous plusieurs formes (en vélo, en louant un tuk tuk et pour les plus courageux, a pied..)

Par la suite nous avons directement continué vers la capitale Phnom Penh ou nous sommes restés quelques jours pour  apprendre dans toute son horreur l'histoire du pays et la folie meurtrière des Kmers Rouges dans les années 70 ou en l'espace de 4 ans, plus de 1.5 millions de personnes furent massacrés (pareil carnage n'avait pas eu lieu depuis la seconde guerre mondiale).La tristement célèbre prison S21 au cœur de la capitale est un voyage en enfer, idem voir pire qu’Auschwitz et les Killings fields non loin finissent de nous plonger dans le pire de l’être humain...Je conseille sur place la lecture du livre: First they killed my father (en premier, ils ont tué mon père) disponible dans beaucoup de langues sur place et qui raconte via les yeux d'un enfant de 5 ans cette période tragique du pays.
Nous ne sommes pas allés sur la côte Ouest du pays, profiter des plages ayant déjà bien profité en Thaïlande auparavant.
12 jours donc au Cambodge, ou on aurait pu passer plus de temps c'est vrai, mais la visite de la prison S21 nous a mis un coup au moral.
Direction ensuite le Vietnam ou la aussi nous ne sommes pas restés dans le pays très longtemps mais pour d'autres raisons, on a tout simplement pas aimé...
Alors les goûts et les couleurs de chacun, oui je sais mais pour nous beaucoup de choses sont allés de travers..la plus grosse déception fut la Baie D'Halong, censé être classé site UNESCO et qui s'est révélé être extrêmement pollué (tout du moins au tout début, plus loin la situation était meilleur), l’arnaque monumentale qui s'en est suivi (dormir sur un bateau de pécheur, avec des couvertures moisis et infectes alors qu'on avait demandé une autre prestation), l’accueil vraiment pas sympa des gens sur place, bref  pas un super souvenir…
A noter quand même la très belle ville de Hội An, et ses plages pas loin.

Comme beaucoup nous ont dit, l’extrême nord du pays est apparemment le plus beau, moins de touristes et des paysages très beaux..
Par la suite on voulait continuer en Chine, mais les douanes en ont décidé autrement...2 jeunes en sac a dos, sans itinéraire définie, ni hôtel et encore moins de connaissance en Chine, les autorités chinoises n'ont pas vu ça d'un très bon œil!
Donc après 3 jours d'attente de visas, on avait déjà envisagé un plan B au cas où...c'est donc vers le Népal que nous nous sommes envolés après avoir vu les billets d'avion et que ma compagne étant allé 2 fois au Népal avant de me connaitre me dis: tu verras tu vas adorer...Elle ne pouvait pas être plus prés de la vérité...

Le Népal, restera le plus beau pays d'Asie pour nous. La culture, les paysages, les gens, tout est extraordinaire.
La ville de Katmandou est un immense capharnaüm a ciel ouvert, mais avec des quartiers aussi différents que sensationnels.
Le quartier tibétain est sans doute mon préféré, partout des photos du Dalai-Lama, partout on entend les mantras que crachent radios, postes de télé, et hauts parleurs, et partout des moines tibétains, en prière/méditation c'est un spectacle qui accapare tout vos sens!
Une des principales raisons qui nous a poussés à aller dans ce pays ce sont les treks.
Ma compagne ayant fait le camp de base de l'Annapurna 3 ans auparavant, c’est tout naturellement qu'elle m'a sorti un matin: le camp de base de l'Everest ça te tente?
Euh...la montagne la? Le gros truc pointu a 1000 km d'altitude ou un truc comme ça?

Oui je grossis volontairement, mais ce n’est pas tous les jours qu'on vous propose un challenge comme celui la!
Et il ne faut pas un entrainement spécial pour ça? Genre la Légion étrangère, les forces spéciales ou autres?
L'entrainement me dit elle, on l'a!4 mois et demi en mode sac a dos en Asie, a faire pas mal de treks, a marcher, faire du vélo et j'en passe, on est bon! Pas faux...
C'est comme cela qu'on est parti 14 jours en trek au camp de base de l'Everest (EBC pour les pros et surtout parce que ça fait plus court a écrire!) que je relate dans un article sur la page Asie de mon site (hésitez pas a le lire!).
Et c'est a partir de ce moment la qu'a commencé mon addiction pour les treks en haute altitude qui nous conduira 6 ans plus tard en Bolivie, a 6088 mètres d'altitude (mais c'est une autre histoire que j'ai raconté dans un autre article,rubrique Amériques.)
Apres ce trek on a continué a visiter le pays, a travers le parc national de Chitwan ou l'on a vu des rhinocéros en pleine liberté (moment magique), on est allé a Lumbini, la ou est né le Bouddha, endroit mystique et sacré pour beaucoup de monde.

Au total c'est un mois que nous avons passé dans ce pays, et je n'ai qu'une seule chose à en dire: qu'en est ce qu'on y revient??
A ce propos je conseille l'excellent ouvrage français qui s'intitule: Flash le grand voyage de Pierre Duchaussois qui vous transportera dans le Népal des années 70, ou Katmandou était la Mecque des hippies, le bouquin se dévore tellement l'histoire est complètement folle (et vraie!).

5 mois et demi que nous étions sur les routes d'Asie et l'Inde était a portée de main, ma compagne y avait passé 6 mois en volontariat et m'avais résumé l'Inde en une seule phrase: tu vas recevoir le plus gros choc de toute ta vie...la encore ses paroles furent a la hauteur de l’expérience vécue...
Rien que la frontière entre l'Inde et le Népal que nous avons traversé a pied, fut déjà un choc en soi...
Imaginez des centaines (milliers?) de gens, d’animaux, de véhicules (voitures/camions, tuk tuk/vélo etc..) converger vers un seul point et tout ceci dans un bordel immense...Welcome to India!
On a failli louper le "bureau des douanes”, pour se faire tamponner le passeport,3 chaises et un bureau dans la poussière, avec 3 "agents" a moitié endormis dessus, et un minuscule écriteau disant: Customs (douanes en anglais).
Passez ce premier contact, la suite de l'aventure fut du même acabit! Nous sommes passés par New Dheli,Agra, Varanasi et le Golden temple a la frontière avec le Pakistan, que retenir de tout ceci?

Autant physiquement que spirituellement, ce pays vous met a rude épreuve, on sent le milliard d'individus que compte ce pays a chaque coin de rue, on est émerveillé devant la beauté du Taj Mahal, des couleurs, des épices des marchés, des couleurs des robes des femmes, et l'instant d’après horrifié de voir des gens et des gamins crever de la lèpre dans la rue, ou mendier avec une jambe ou un bras en moins (volontairement mutilé pour les faire mendier).
On a trouvé hallucinant la pollution par le plastique qui envahit tout, et d'un autre temps les crémations faites sur le Gange (notamment a Varanasi), on se croirait plongé en plein Moyen Age!
Nous avons passe 3 semaines en Inde essentiellement dans le Nord. Pourquoi pas plus de temps me diriez-vous? Car nous étions épuisés moi et ma compagne, j’avais perdu 7 a 8 kg pour ma part, je toussais beaucoup en Inde (un médecin indien m'a dis sur place, c’est normal, c’est la poussière et la pollution dans l'air, vous Européens, n’êtes pas habitués...qui peut s'habituer a ça de toute manière??) et puis après 6 mois de road trip, la fatigue se faisait sentir..

La conclusion de ce pays: j'y retournerais pour visiter le sud, qui est apparemment plus "soft “que le nord et je sais maintenant a quoi m'attendre.
Je conseille pourtant ce pays, ça permet de revoir pas mal de priorités et de relativiser beaucoup dans la vie de tous les jours.
Apres tout ceci nous sommes revenus a Singapour donc, pour essayer de trouver du travail (la transition fut assez spectaculaire) mais après 3 semaines de recherche, il fallait se rendre a l’évidence: la plupart des boulots demandaient anglais/mandarin courant et l'autre moitié était réservé pour les résidents Singapouriens...
Nous avons donc décidé de revenir en Europe après 2 ans et demi de voyage, passer Noël en famille et repartir 3 mois plus tard pour la Nouvelle Zélande ou nous sommes reste 3 ans au final (articles écrits a ce sujet sur la page Océanie du site).

Résumé de ce road trip:

9 pays traversés en 6 mois:

Singapour,Malaisie,Indonésie,Thaïlande,Laos,Cambodge,Vietnam,Inde,Népal


Budget: Nous avons dépensé chacun environ 4500 euros pendant ces 6 mois, certains pays ne coûtaient rien (Inde, Népal) et d'autres étaient plus chers (Malaisie, Thaïlande) mais en terme de coût, l’Asie est le continent le moins cher au monde!
Nous avons mangé a l’extérieur matin, midi et soir, fais de la plongée, dormis dans des chambres doubles tout le temps, bref on ne sait pas privé beaucoup!


Sécurité: Aucun problème de sécurité a noter, les précautions habituels comme en France son d'usage, l’Inde est peut être pour les femmes, un endroit ou il faut faire un peu plus attention, mais ma compagne ou moi même n'avons jamais eu aucun problème en Inde.

*Qualité des photos: En Asie mon appareil photo m'a lâché en Thaïlande, obligé d'en racheter un sur place (compact) et forcément la qualité des photos en a été impactée.